L’environnement de travail

Depuis 2018, nous avons 2 sites différents éloignés de quelques kilomètre pour nos différentes production.

Un des objectifs du projet est d’établir un équilibre le plus naturel possible sur ces sites, de manière à ne pas utiliser la chimie pour contrôler des invasions de ravageurs liées à la disparition de leurs prédateurs naturels.

Les 2 sites n’ayant pas été exploités de façon intensive depuis plus de 15 ans, ils possèdent déjà de bons atouts. La vie y est déjà très présente mais on va continuer à la développer. Divers aménagements sont donc en cours à cet effet :

  • Plantations de haies, d’arbres, d’arbuste : 300m de haies constituées d’essences locales ont été plantés en 2017, ainsi que des dizaines d’arbres et arbustes locaux . Le rôle de l’arbre dans l’écosystèmes est essentiel à la vie : protection contre le vent et l’érosion, abris pour la faune, protection des cultures contre les, création de biomasse,etc,…
  • Plantations d’arbres et arbustes fruitiers : issus principalement de variétés locales et anciennes, elles vont permettre de produire des fruits mais aussi de préserver la génétique de ces variétés qui sont particulièrement adaptées. La diversité permet aussi de limiter les invasions de maladies ou ravageurs, qui souvent sont propres à quelques variétés et ne touchent pas ou moins les autres. Le caractère local permet d’être moins sensible aux maladies liées au fait que la variété n’est pas dans son habitat naturel.
  • Création de mares pour abriter une faune aquatique, stocker des réserves d’eau. Des zones humides sont déjà présentes naturellement.
  • Pas de fauches sur certaines zones, en particulier dans le verger de manière à laisser un abri naturel aux insectes. Cela permet de préserver des insectes qui sont des prédateurs d’autres insectes ravageurs et qui deviennent des auxiliaires de cultures. On essaie ainsi de retrouver un certain équilibre qui existe naturellement.
  • Installation d’abri pour la faune locale : nids, abris à insectes, tas de pierres,… L’environnement local étant principalement constitué de champs de cultures, il est très difficile pour la faune de se trouver des abris naturels. Il est donc nécessaire de les aider un peu.
  • Introduction d’animaux (oies, canards, poules, moutons, chevaux,….) pour contrôler l’enherbement en été, apporter de la fumure naturelle, produire des œufs,…

Ces aménagements vont s’étaler sur plusieurs années. Si vous voulez vous impliquer, vous pouvez participer aux différents chantiers qui sont organisés régulièrement. Une manière de participer concrètement pour soutenir cette initiative ! Recevez nos informations par e-mail en envoyant vos coordonnées à contact@lacensedelavie.fr ou suivez nous sur Facebook  https://www.facebook.com/lacensedelavie